Exclu - Alexandre Astier : " Je me dis que Kaamelott était fait pour le cinéma"
Première/SND

"Il remue, le film, tease le créateur de Kaamelott. Il est pour les gens qui aiment bien les trucs touffus : les préquels, les séries, etc."

Kaamelott - Premier volet aurait dû sortir au cinéma en 2020, et Alexandre Astier était en couverture du numéro de Première 510 (septembre 2020) pour nous présenter en exclusivité ses ambitions pour le passage de sa série culte Kaamelott au cinéma. Nous republions un extrait de cet entretien pour patienter jusqu'à sa sortie

Sommaire de Première n°510 : Alexandre Astier, Kaamelott - Premier volet, Laure Calamy, Les Dents de la mer, Gaspar Noé, Jonathan Cohen...

Démarrée par de courtes pastilles en 2005 sur M6, elle s'est achevée en format plus long il y a déjà plus de dix ans, en octobre 2019, et le film sort finalement le 21 juillet 2021. Son créateur évoque logiquement ce changement de scope et ses envies de grandeur : d'ailleurs, le titre Kaamelott - Premier volet promet d'emblée de nouveaux épisodes à venir...

Morceaux choisis :

"Le fait d’écrire des tranches de vie de trois minutes pour la télé, c’était quand même une drôle de façon de raconter une saga. C’était inédit, intéressant, c’était une belle manière de présenter les choses, mais au bout d’un moment, il fallait changer. Aujourd’hui, quand je vois les images du film, je me dis que Kaamelott était fait pour le cinéma. C’est là sa vraie place."

"La fantasy relève le niveau de périls, élargit le monde, le rend plus vaste. Tu mets les pieds dans le sable, dans la neige, sur la mer Rouge, tu donnes de l’air et des obstacles aux personnages, tu les mets en scène dans un monde trop grand pour eux. (…) Oui, c’est mieux au cinoche. Parce que tourner dans le désert quand t’es à la télé, c’est compliqué. Faire du bateau à la télé, c’est une tanasse."

"Ce film est pour les gens qui aiment bien les trucs touffus : les préquels, les séries, etc. (…) L’ambition, c’est de faire une saga qui mélange comédie, dark fantasy et aventure."

"J’invite donc les dilettantes, ceux qui ont regardé la série de manière plus distraite, qui ne se sont jamais vraiment penchés sur la saga, à venir mettre le pied dans la sauce. Parce qu’il remue, le film. Il déplaira peut-être, mais c’est feuillu. C’est chargé. En revanche, je ne vais pas vous dire : « C’est rigolo, c’est fun. » Parce que je pense que c’est mieux que ça."

Propos recueillis par Frédéric Foubert et François Grelet

Première n° 510 : Kamelott - Premier volet, d'Alexandre Astier, est en couverture
Première
Kaamelott, premier volet ou la menace fandom [critique]

Au fil de l'interview illustrée par des photos inédites du tournage, Alexandre Astier parle aussi de son amour pour la légende arthurienne, de ses responsabilités liées à ses multiples casquettes (sur Kaamelott, il est acteur, scénariste, réalisateur, compositeur...), de son rapport aux fans... L'entretien complet est à retrouver dans le n°510. Bonne lecture !

Je m'abonne J'achète ce numéro