Tom Hanks estime qu'il ne pourrait pas jouer le personnage gay de Philadelphia aujourd'hui
COLUMBIA TRISTAR FILMS

"Et c'est tant mieux !"

Cette semaine, Tom Hanks revient au cinéma dans Elvis, de Baz Luhrmann. Interviewé sur sa carrière par le New York Times, l'acteur phare de Forrest Gump est revenu sur les changements de la société, ainsi que sur l'évolution de la représentation à Hollywood, depuis qu'il travaille dans ce milieu. Il explique par exemple que Gary Sinise, qui incarnait le Lieutenant Dan dans le joli succès de Robert Zemeckis sorti en 1994 au cinéma, ne pourrait plus jouer un personnage handicapé si Forrest Gump était fait aujourd'hui. "Il y a des films que vous ne pourriez plus faire exactement comme à l'époque", commence l'acteur avant de parler de sa propre expérience sur Philadelphia, le drame de Jonathan Demme sorti un an plus tôt dans lequel il incarnait un homme gay.

"Un hétéro pourrait-il faire ce que j'ai fait dans Philadelphia ? Non, et c'est tant mieux", répond l'acteur. Tout l'enjeu de ce film, c'était de dire aux gens : 'N'ayez pas peur', et l'une des raisons pour lesquelles le public de l'époque n'avait pas peur, c'était parce que je jouais ce personnage gay. On a dépassé tout cela aujourd'hui, et je ne crois pas que les spectateurs accepteraient l'absence d'authenticité si un hétéro jouait un gay. Ce n'est pas un crime (de vouloir embaucher des acteurs gay pour jouer des gays ou des personnes en situation de handicap pour tenir ces rôles, ndlr). Il n'y a pas de raison de huer cela, c'est simplement une manière de demander à ce qu'un film moderne représente davantage d'authenticité."

Voici la bande-annonce d'Elvis, qui sortira mercredi au cinéma :


Pour Tom Hanks, les films Da Vinci Code c'est de la "foutaise"