Date de sortie 8 février 2023
Durée 113 mn
Réalisé par Rachid Hami
Avec Karim Leklou , Shaïn Boumedine , Lubna Azabal
Scénariste(s) Rachid Hami, Ollivier Pourriol
Année de production 2022
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Lors d’un rituel d’intégration dans la prestigieuse École Militaire de Saint-Cyr, Aïssa, 23 ans, perd la vie. Face à une Armée qui peine à reconnaître ses responsabilités, Ismaël, son grand frère, se lance dans une bataille pour la vérité. Son enquête sur le parcours de son cadet va faire ressurgir ses souvenirs, de leur enfance à Alger aux derniers moments ensemble à Taipei.

D’après l'histoire vraie de Jallal Hami.

Critiques de Pour la France

  1. Première
    par Thomas Baurez

    Un corps raide, posé sur un catafalque, en tenue d’apparat. La violence et la peur contenues derrière les traits figés de ce beau visage sont atténuées par le décorum funéraire. Celui-ci retire jusqu’à l’identité du défunt. L’enjeu du cinéaste Rachid Hami (La Mélodie) est de redonner un nom à ce jeune homme aux paupières closes, de raconter son histoire. Une histoire, « vraie », tragique, singulière. Aïssa, 23 ans, jeune français d’origine algérienne (Shaïn Boumedine, révélé par Mektoub My Love), passé par Science-Po, meurt noyé lors d’une cérémonie d’intégration à la prestigieuse école militaire Saint-Cyr. Le film part de là. Aïssa pour les besoins de la fiction, s’appelait en réalité Jallal. C’était le frère de Rachid Hami. Pour la France, n’est pas une film-enquête visant à dénoncer une institution militaire viciée de l’intérieur, mais de réfléchir à la notion même d’engagement et – osons le mot – d’égalité. Jallal aura-t-il le droit à des honneurs dans la cour des Invalides ou juste à une cérémonie en catimini dans un cimetière de Bobigny ? Ismaël, son grand-frère (Karim Leklou) décide de se battre pour sauver l’honneur de son cadet dont il est le parfait contretype : aussi rugueux et sauvage qu’Aïssa était doux. Leklou porte sur lui et en lui, toute la tension du film. Regard sombre, corps solide à l’allure faussement incertaine, il avance comme un animal indompté. Pour la France, c’est un drame fraternel, où pour enfin se retrouver il faut être un peu « ailleurs » (les magnifiques séquences à Tapeï), pris dans les rets de puissants flashbacks. 

Dernières News sur Pour la France

Karim Leklou : "Jouer me plaît de plus en plus"

Après Pour la France et Goutte d’or, il impressionne une fois encore en soldat revenu de la guerre de 14 amnésique que deux femmes se disputent dans C’est mon homme. Rencontre.