Heat
Warner Bros.

Le duo-duel Robert De Niro-Al Pacino est à l’honneur ce soir de Place au cinéma, présenté par Dominique Besnehard sur France 5.

Un récit inspiré par une histoire vraie

Heat met en scène la traque de Neil McCauley, braqueur et chef de bande expérimenté, par un lieutenant de police opiniâtre, Vincent Hanna, qui a fait de ce cas une affaire personnelle. Et bien que se déroulant dans le Los Angeles des années 90, l’action est cependant largement inspirée d’une vraie affaire criminelle située à Chicago dans les années 60. La traque du « vrai » Neil McCauley qui avait plongé dans le banditisme dès l’adolescence par Chuck Adamson, inspecteur de police qui s’est reconverti dans la confection de séries télé… policières dans les années 80. On lui doit ainsi Les Incorruptibles de Chicago en 1986 – avec Dennis Farina en vedette – mais aussi l’écriture de plusieurs épisodes de Deux flics à Miami, la série- culte produite par un certain… Michael Mann.

Un projet de longue haleine

Si Heat sort sur les écrans en 1995, c’est dès 1979 – deux ans avant le tournage de son premier long métrage Le Solitaire - que Michael Mann écrit un premier jet de cette histoire avant de partir à la recherche d’un réalisateur pour le mettre en scène. Une démarche qui restera lettre morte, même son ami Walter Hill – qui sort alors de 48 heures - décline sa proposition. Porté par le carton de Deux flics à Miami et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi- même, il décide de retravailler le matériau de départ pour en faire le pilote de ce qu’il espère une série à venir. Diffusé le 27 août 1989 sur NBC, L.A. Takedown ne convaincra pas le diffuseur et ne verra donc pas son intrigue vivre sur plusieurs épisodes. Il faudra attendre six années pour que Mann aille au bout de son idée et fasse de son scénario, son cinquième long métrage pour le grand écran, trois ans après Le Dernier des Mohicans. L’accueil critique et son succès public offriront au réalisateur un nouveau statut. Et Heat gardera toujours une place à part dans son parcours comme le prouve la sortie en librairies prévue pour cet été d’Heat 2, mêlant préquelle et suite du film original. Il s’agira de son tout premier roman.

Mel Gibson-Kevin Costner, premier duo envisagé

Pour camper Vincent Hanna et Neil McCauley, Mel Gibson et Kevin Costner furent les premiers approchés mais ils s’engageront à la place respectivement sur Braveheart et le Waterworld de Kevin Reynolds. Et après que plusieurs autres noms aient circulé (dont celui d’Harrison Ford), c’est finalement à un duo de géants que Michael Mann choisit de confier ces rôles : Robert De Niro et Al Pacino. Eux qui avaient partagé l’affiche, en 1974, du Parrain 2ème partie, n’y avaient cependant partagé aucune scène. Michael Mann leur offre cette première en y mettant une attention particulière, prenant ainsi le parti de ne jamais montrer ces deux monstres sacrés dans un même plan. Le duo se retrouvera par la suite dans La Loi et l’ordre de Jon Avnet en 2008 et The Irishman de Martin Scorsese en 2019.


A lire aussi sur Première